- Léo Rosale -

Aller en bas

- Léo Rosale -

Message par Léo Rosale le Dim 16 Sep - 10:46








+ Léo Rosale +






Regardez, je vais faire disparaitre ce crayon !













    NOM : Mon nom? Rosale, facile à retenir si on sait ce qu'est une Rosace!
    PRÉNOM : Léo, une deux ...Trois lettres, vous arriverez à retenir?
    SURNOM : Tant de surnoms que je déteste et que je ne citerais pas.
    ÂGE : 22 ans et toutes mes dents.
    SEXE : Je suis un Mâle .
    GROUPE : Civil - Hybride Mouffette et alors? .
    MÉTIER : Je suis un prestidigitateur
    ORIENTATION SEXUELLE : Je crains d'être quelqu'un d'Hétérosexuel.
    CAPACITÉ : Vous connaissez le principe de la peur donne des ailes? Eh bien à force de l'appliquer j'peux vous dire que je sais agir très vite! Je suis très rapide dans tout les mouvements que je fais autant vous dire qu'il n'est pas aisé de m'attraper quand je m'y attend! Et inutile de vous dire que je ne patiente pas sagement qu'on me choppe, une vrai anguille!

    QUALITÉ / DÉFAUT :

    -Agile : Ma nature animale ma rendu très certainement très agile, pas forcément en parlant que de ma faculté d'esquive ou autre, mais surtout dans la souplesse de mon corps, une clée de bras? Et voila que je me le disloque pour me le remettre en place, on m'attrape? Je me tourne la peau du cou jusqu'a ce que votre main cède à son emprise!

    -Je te moufte : Attention le nez, ca va piquer! Je suis capable de créer un gaz liquide (Bon normalement c'est par derrière, mais je vois mal Léo baisser son pantalon devant quelqu'un pour lui balancer le gaz dans la tronche XD) par la bouche et le rectum, particulièrement nauséabond celui ci à tendance à demeurer des jours entier sur les vêtements ou la peau, le gaz s'insinuant dans les tissus pour y demeurer présent ... Cependant, une trop forte exposition à cette odeur peu être nocif pour la santée, il peut provoquer vertiges, nausées et perte de conscience pour les plus fragiles, autant vous dire que se faire moufter est tout sauf une expérience agréable.

    -Tour de passe passe : Mon métier? La magie, enfin plutot la faculté à leurrer mon public, en effet, ma rapidité d'action me permet d'effectuer mes tours en un rien de temps, il faudrait avoir un oeil plus qu'avertit pour percer à jour mes tours, mais , passe passe est avant tout une faculté utilisé dans la filouterie, crochetage, vol à l'étalage, remplacer un objet par un autre... bref, je suis un filou né!

    -Faible Force: Hey ! Moi j'ai jamais dit que j'aimais me battre hein? Je préfère carrément esquiver les conflits si je peux! Pourquoi? C'est toujours moi le plus simple à tabasser qu'on disait, car dès qu'on parviens à m'attrapper avec poigne, je ne sais plus faire grand chose que frapper des mes petites mains ...

    -Petite frappe: Herm... Comme dit plus haut, j'aime pas me battre, disons qu'un choc trop violent m'estomaque plus facilement qu'une autre personne, qu'un coup sur la tête peut facilement me sonner ou m'assommer... Bref, comme je dis , si tu veux pas te faire cogner, court!

    -Qu'est-ce qu'est que cette grosse bestiole: Ah euh... J'ai un petit souci, j'ai une seconde passion on va dire, c'est euh... Regarder de très près les Wyverns, heureusement que je suis rapide on va dire, mais je prends des risques inutiles, si bien que dès que je vois une grosse bestiole, j'ai envie de la croquiser et de l'étudier plus ... Il n'est pas rare à cause de cela de ... Participer on va dire aux chasses, je ne me bat pas, on va dire que je les soutiens de tout mon cœur, et prend un petit surplus de matériel médical.

    ARMES :
    -A corps rapide, une arme rapide ... Eh! Doubles lames! Doubles lames de fer basique, juste ce qu'il faut pour se battre quand je suis acculé quoi mais qui restent efficace en cas de soucis. Elles n'ont aucune particularités élémentaires ou à effet. Cependant, elles gardent leurs réserves actives, en cas de problème un petit coup de tonus est toujours apprécié !

    -Un coupe cuir (Dague courbe et courte utilisée chez les cordonniers) utilisée pour couper les attaches des bourses en toute discrétions et d'un mouvement sec. Trop courte pour être réellement dangereuse contre les êtres vivants, mais pouvant faire office de cure-dents de combat.
    INVENTAIRE :
    Le matériel de l’artiste !
    -Une bourse garnie ou non suivant mes journées.
    -Un laissé passer pour me permettre de faire le troubadour itinérant !
    - Trois petites bourses remplie de fausse monnaie ou de ferraille.
    - Des sachets de petites billes de plomb.

    Un Sac à dos contenant tout mon matériel nécessaire pour mes petits tours et spectacles, couteaux émoussés, des rubans de toutes les couleurs, de l’huile, torches, un briquet à amadou, un ancien jeux de tarot divinatoire complet et intact d’une époque révolue (Antiquité de valeur), un jeux de carte basique , des gobelets, dés , flute de pan, bandelettes de cuirs non traitée, petits drapés.








Description physique





Me décrire hein ? Bin euh, pas que j’ai envie qu’on me reconnaisse au moindre coup d’œil, mais apparemment c’est nécessaire pour pouvoir faire partie de la communauté, bon je me lance !

Commençons par le commencement !

Je suis une personne que l’on peut dire de taille petite pour un homme, frôlant le mètre soixante et des poussières pour à peine quarante-cinq kilo, un poids plume quoi, ouai je sais on me l’a suffisamment dit déjà, je dispose d’une faible musculature, hormis dans les jambes, ouai on sent que je passe pas mal de temps à courir lors de mon temps libre, et puis mon petit côté hyperactif me fait régulièrement me dépenser de toute manière !

J’ai les cheveux de couleurs châtain clair, mi long qui m’arrivent jusqu’à la base de ma nuque, alors qu’entre mes tignasses s’étendent deux yeux de nacre…. Ouai, une couleur qui a tendance à soit attirer l’attention et l’émerveillement, soit d’avoir la particularité de déranger aux premiers regards, m’enfin ce n’est pas grave, j’ai tendance à savoir reporter le regard de mes interlocuteur autre part que sur mon visage, des lèvres très fines cachant une mâchoire de petit carnivore et un cou avec une rayure blanche en plein milieu descendant jusqu’à mon buste.

Je n’ai aucun attrait particulier, hormis une longue cicatrice dans mon dos, une marque qui m’a été infligée dans mon enfance par des jeunes s’amusant à me voir souffrir, et après on se demande pourquoi je suis craintif hein… ? Je dispose de petite griffes qui ne m’ont jamais servie hormis à tenter de lacérer le visage d’une personne qui avais réussi à m’attraper et me faire paniquer en me menaçant, la loi du plus fort hein ? Pas pour moi cette loi la…

Ensuite pour ce que j’ai l’habitude de porter sur moi, il s’agit d’une tunique colorée vivement de mauve et de blanc, ou je me suis amusé à coudre différentes pièces de tissu dessus pour le rendre plus …. Attrayant, vêtement de foire ou de spectacle quoi, une imagination un peu tordue quoi mais que j’ai su apprécier le résultat par la suite ! Oui, je fais très troubadour d’apparence, et mon bonnet-voile permet de garder un certain mystère sur mon apparence ! Mouai enfin mystère, c’est surtout pour le spectacle, car dès que j’en ai l’occasion, je vire la capuche de ma tête sous peine de crever de chaud !




Description Mentale






Herm, vous demandez jamais des trucs simples hein ? C’est comme rédiger un journal intime sur une partie de vous alors que vous ne souhaitez pas le faire, bon …

Je suis quelqu’un qui n’aime pas particulièrement la violence, car c’est souvent moi qui perds de toute façon, mais en contrepartie, je suis un petit filou fourbe qui n’hésite pas à faire porter le chapeau à autrui, comment dire, j’excelle dans ce que l’on peut dire les coups de putes, alias mensonges, duperie, abus de confiance, masquer ma personnalité… Bref, une vrai petite chiure d’un sens animé par un cœur tendre de l’autre, A personnes méchante, une réponse méchante ?

J’ai une légère tendance à psycoter pour un rien, comment dire, on va appeler cela une méfiance maladive qui voit le mal là où il n’y en a pas, j’ai beaucoup de mal à penser qu’une personne n’ait pas d’arrière pensé à cause de ma propre mentalité d’autoprotection !

Je suis aussi Affreusement rancunier, je ne me vengerais jamais le jours même, mais surveillez vos arrières si jamais vous me faites du tort!

J’ai aussi une fâcheuse tendance à voler des petits objets inutiles, c’est un peu ce qui m’aide à me vider la tête et un passe-temps plus que confortant pour moi, le vol à l’étalage aussi d’ailleurs, et aussi les bourses des passants ou personnes trop occupées à faire attention à leur porte-monnaie, ouai, j’aime piquer les affaires des autres, j’espère ne jamais devoir porter un de ces collier de ferraille à cause de ça, par contre si jamais je sens les ennuis arriver, ni une ni deux, me voilà parti au bout du monde ! Je n’ai pas d’attaches particulières aux endroits que je fréquente, donc je n’ai aucuns scrupules à les quitter !

Quoi d’autres, je suis assez capricieux, borné, et très changeant en comportement suivant les situations, assez imprévisible d’un sens…Quoique, cela dépend encore pour quoi.





Histoire



Je suis né dans une ville qui ne répondait pas aux mêmes lois que les autres… Laerde, Ville du crime et de liberté, l’origine de ma naissance ? Une putain qui n’avait pas su présenter la porte de derrière à un homme qui avait un peu plus de fric que les autres et qui avait envie d’assouvir un fantasme avant de se tirer la queue entre les pattes, ce qui… Bouleversa le travail de la couveuse passé le 5e mois, ouaip je suis assez cru dans mes mots, car ce sont des souvenirs que je ne tenais pas trop à me ressasser jusqu’à les retranscrire ici.

Bref, la porteuse donc due vivre sur ses petites économies, n’allez pas me demander pourquoi elle ne s’est pas frappé le ventre pour provoquer une fausse couche, arrêter l’alcool pour éviter que je n’ai des complications, je n’en ai foutrement aucune idée, appelons ça l’instinct maternel d’une femme… Ou alors un simple caprice sur le fait de vouloir d’un enfant d’inconnu. Toute manière, les registres des affaires d’une pute peuvent parfois contenir leur lot d’informations intéressantes, la preuve, sinon je pense que j’ignorerais même ce que je foutrais là.

Enfin, ce qui dû arriver arriva et blablabla on s’occupa de moi blablabla jusqu’à mes sept ans, oh ne vous en faites pas, ma génitrice eue tôt fait de reprendre son emploi quelques semaines après ma venue, me considérant comme son petit protégé, tu parles, car madame vieillit et perdit son affaire, ses petites économies étaient en l’air pour m’élever convenablement et tout changea dès lors qu’elle s’en aperçut, son vœu d’alcool fut rompu, tellement plus facile de s’enivrer comme une merde hein ? Toujours la solution facile, même quand on est dans la mouise, on continue de s’endetter et on en vient à demander au marmot de ramener ce qu’il faut à la maison… De l’alcool youhou !

C’est comme cela que j’ai commencé mes débuts de voleurs, nombre de fois où j’ai loupé d’ailleurs qui m’a valu de nombreux bleus, menaces aux armes blanches, os fêlé… J’vais passer sinon la liste promet d’être longue, mais mes débuts ne furent pas très probants, j’vous laisse imaginer ce que ça donne quand on rentre bredouille à chaque tentative par une alcoolique en manque hein ? Des coups supplémentaires, des jurons, des menaces ! Rien de mieux pour être heureux hahaha ! Mais à force de tenter de voler, on finit par y arriver, trouvant des méthodes, des astuces, dans cette grande ville… Et quand je parvins enfin à ramener alcool à la maison, gardant quelques denrées pour moi, ce fut pour en retour passer à l’étape au-dessus, l’argent toujours l’argent et encore l’argent ! Haha… Et la blague fut que je m’exécutai docilement, ah… la peur à raison de tout, même de la raison… On va dire que c’était mon jeune âge qui ne m’a pas fait prendre conscience avant de tout ça !

Après une enfance ‘sauvage’ en ne vivant forcément que du vol, je put atteindre une certaine maturité d’esprit dirons-nous, n’apprenant la lecture qu’aux environs de mes quinze ans je crois, par un vieux tavernier qui était habitué à recourir à mes services de larcins pour arrondir ses fins de semaines de façons généreuses, un brave type qui savait comment fonctionnais le système… D’ailleurs, c’est lui qui m’a appris mes tout premiers tours de magie pour amuser la galerie dans son établissement, si seulement il savait aujourd’hui combien je lui devais… il m’enverrait la note pour ses services et au moins je ne suis pas un illettré grâce à lui ! Les idées d’évasions, de liberté germaient dans mon esprit, ce n’était pas ma mère, seulement l’être de chair qui m’avait accueilli pour se transformer en cette chose qui m’esclavageait et me détruisais toujours plus chaque jour, je la craignais comme la peste… Non ce n’était pas ma mère, l’idée que cette femme le sois n’était rien de plus qu’une gangrène parmi mes pensées...

La suite n’est pas vraiment réjouissante, loin de là, je marque ci-dessous les évènements qui ont fait places aux actes dans ma vie.

À l’aube de mes dix-sept ans, je rentrai une fois de plus chez moi, tard, comme chaque soir… L’idée de passer ma journée ‘chez moi’ ne m’enchantait pas le moins du monde, mais il y eut une subtile différence, deux paires de chaussures sur le palier ? Je pense que bon nombre d’entre vous comprendront lorsqu’ils liront ces lignes, mais je n’eus pas le déclic… Montant à l’étage pour voir ma génitrice copuler se faire prendre par un homme que je ne connaissais pas, mais apparemment, ma présence ne se fit sentir que lorsque je lâchai la bouteille habituelle que je tenais dans les mains, mettant fin à leurs ébats dans un fracas de verre qui se cassait, répandant une forte odeur dans la pièce, oh combien je put sentir la haine de cette femme en voyant sa dose du soir s’engouffrer dans le bois du parquet, jusqu’à en virer l’homme qui la chevauchait sur le côté pour venir me voir, des jurons, un poing dans ma face entre deux phrases agressives, demandant pourquoi j’avais laissé tomber sa bouteille j’aurais pu lui en chercher une autre, si ses mains ne m’avaient pas agrippé la gorge pour serrer, serrer, entendant mot pour mot que je n’aurais jamais dû être là, que j’étais le seul responsable de ses malheurs, elle puait la vinasse, même pas décuvée de la veille…

Mais bien vite je sentis l’air me manquer, me débattant comme je pouvais, griffant, donnant coups de pieds… Mais rien n’y faisait, la femme empêchait l’air de passer… Ma vision se troublant, les lignes se déformant devant moi, je sentais la terreur glaciale envahir mon corps… Le moindre de mes mouvements devenant lourd et de plus en plus faibles qu’ils ne l’étaient déjà…

La fin ? Non non, sinon je n’aurais pas pu écrire tout ça, car l’homme dans la pièce saisit un objet lourd, une horloge de chevet en bois de chêne précisément, avant de l’abattre avec fracas sur le crâne de la folle, du sang venant couler de son crâne avant que je ne sente ses mains se resserrer manquant d’éclater ma carotide, avant de se libérer… Retombant en arrière sur le sol, toussant douloureusement, l’air brulant ma gorge comme s’il s’agissait de ma première respiration de ma vie…

Elle était morte, le quart de l’horloge avait eu raison de la femme… Les dernières bribes de ce passage… C’est l’image de l’homme rabaissant son haut de forme sur son visage pour le cacher en signe de deuil, puis prendre son matériel de médecin pour le fourrer dans sa mallette… Un médecin se faisant payer par les lois de la chair… original…

Mon réveil ne se fit que le lendemain, le cadavre maintenant froid non loin de moi, nulle larme ne coula, un sentiment de justice au contraire… Prenant mes affaires pour au final partir de chez moi, abandonnant telle quel la maison. Tous mes larcins furent pour moi, me permettant de manger convenablement, et me permettant même de m’acheter divers accessoires, oui j’ai repensé au vieux tavernier et ses tours, et j’ai décidé d’en faire quelque chose, lui qui m’avait apporté tant… Prestidigitateur, voilà ce que je serais, mais pas dans cette ville, j’avais trop de comptes à rendre à cause de l’autre garce, embarquant sur un transport pour la ville de Dipan… Avec mes clics et mes clac !


Cela fait quelques années que j'y vit actuellement, vivant de prestige et d'eau fraiche, de vol discrets .... Obligé encore de dormir chaque nuits dans les tavernes locale faute de moyen ~


Les rideaux tombent applaudissez!






You


C'est quoi ton surnom dans la vie?: Aussi secret que mon âge

Et ton âge?: Aussi secret que mon surnom

Comment à tu connu le Forum? : Par un membre

Que pense tu du Forum:Manque d'activité, mais si cela marche bien promet d'être intéréssant

Le code que t'a trouver dans le réglement!OK by la petite Bybyss. ♥





Dernière édition par Léo Rosale le Sam 22 Sep - 23:10, édité 2 fois
avatar
Léo Rosale

Messages : 4
Date d'inscription : 15/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: - Léo Rosale -

Message par Birthday H. Noiz le Lun 17 Sep - 22:48

Une moufette ?

..................................

* Choppe Léo et s'enfuis avec. * ÀÀÀÀ MOIIIIIIIIIIIIIIIIII !!! èé

Il est trop chouuuuuu. ~

[* Kof kof * Bienvenue. ♥]
avatar
Birthday H. Noiz
Admine à côté de la casserole ♥

Messages : 32
Date d'inscription : 17/07/2012

http://www.sekuchina-yume.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: - Léo Rosale -

Message par Léo Rosale le Sam 22 Sep - 23:08

Arhem, j'ai le droit de fuir sans être validé?

(Fiche finit Very Happy)
avatar
Léo Rosale

Messages : 4
Date d'inscription : 15/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: - Léo Rosale -

Message par Birthday H. Noiz le Dim 23 Sep - 13:28

Non ! Si tu fait ça je.. Je... Beh je vais pleurer !

Et tout casser. * Kof kof. *

Et ne voyant rien à redire, validé. ♥
avatar
Birthday H. Noiz
Admine à côté de la casserole ♥

Messages : 32
Date d'inscription : 17/07/2012

http://www.sekuchina-yume.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: - Léo Rosale -

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum