Aube Lyncis

Aller en bas

Aube Lyncis

Message par Aube Lyncis le Jeu 4 Oct - 19:07








Aube Lyncis



Pourquoi être triste de ne pas posséder quelque chose que l'on n'a jamais eu ?













    NOM :Lyncis
    PRÉNOM : Aube
    ÂGE :19ans
    SEXE : Femelle
    GROUPE : Hybride lynx
    ORIENTATION SEXUELLE : Pas décidée
    CAPACITÉ : J'ai peur de me répéter par rapport à ses qualités défauts mais les seules choses qu'apporte son hybridation sont :
    - Une musculature fine mais solide
    - Une ouïe et un odorat extrêmement développées renforcé par le fait qu'elle soit aveugle
    - Un très bon équilibre

    Et il me semble que c'est tout, même si nous ne pouvons pas vraiment parler d'une capacité en elle même.
    QUALITÉ / DÉFAUT :
    --- Complètement aveugle, elle se repère aux sensations notamment au vent, elle se sent donc pas à l'aise dans les endroits clos ou trop peuplés, ce qui a donc conduit à une agoraphobie doublée d'une claustrophobie.

    +++ les autres sens sont beaucoup plus performants, en particulier son ouïe grâce à son hybridation, elle peu donc entendre des murmures à son propos ou sentir un objet lui arriver dessus grâce à son odorat et à la perception des courants du vent.

    ARMES : Ses ongles et une dague
    INVENTAIRE : Aucune armure, seulement un petit sac en bandoulière avec son argent, quelques bombes et les clés de chez elle








Description Physique






Sa peau est douce et sans imperfections, couverte d'un très léger duvet gris avec une pointe de bleu, son ventre étant légèrement plus clair, ses épaules et hanches parsemées de taches rondes plus foncées.
Ses grandes oreilles félines dans les mêmes teintes ont le bout et quelques marbrures presque noires, ces dernières sont ornées de divers boucles et ornements en or blanc. Sa tête possédant de nombreux traits félins, dont un museau en trompette rosé. Ses yeux sont fins et allongés, toujours fermés par de grands cils sombres pour cacher ses yeux aveugles. Quant à sa bouche, petite, fine et dans les mêmes teintes que son nez. Son duvet devenant plus prononcé vers l'arrière de sa mâchoire, rendant parfaite la transition vers les oreilles.
Elle possède une douce chevelure lisse et blanche, très légère qui se soulève à la moindre brise. Sa frange est séparée en deux et rejoint le reste de sa chevelure sur les côtés. On y voit de très élégants reflets argent au soleil, faisant notamment écho à ses ornements.
Son cou est fin et allongé, on y retrouve le même genre de bijoux que sur ses oreilles, or blanc et arabesques. Il conduit à de petites épaules frêles débouchant sur les os de sa clavicule légèrement apparents.
Elle possède des mains fines et légères finies par des ongles taillés en pointes, dont elle se sert comme on pourrait se servir de dague en cas de danger.
Sa silhouette globale est d'une taille moyenne et très aérienne avec quelques formes, mais globalement, et peut être un brin excessivement, fine. Ses membres suivent cette logique et on devine qu'il n'ont pas énormément de muscles.


Sa démarche est lente et quelque peu sautillante, vu qu'elle est pieds nus on ne l'entend guère arriver, ce qui a causé une petite frayeur à certaines personnes, ce n'est pas intentionnel, mais peu servir de temsp à autres.


Étant aveugle on pourrait se dire qu'elle ne se soucie guère de son apparence, ne pouvant se voir dans un miroir certes, mais il en est tout autre. Son unique couleur est le blanc et elle préfère des vêtements fins, légers et confortables. Elle porte généralement un genre de sarouel s'arrêtant quelque peu avant la cheville avec un haut s'arrêtant en dessous des seins, laissant son ventre visible. Ce qui pourrait faire échos aux vêtements que portaient les femmes dans l'ancien orient. Ou quelquefois elle préfèrera une robe longue avec des manches larges, le tout flottant lors de sa marche. Elle choisit d'orner ses membres avec des bracelets et breloques en or blanc. Et n'attache jamais ses cheveux, préférant les laisser flotter en les coiffant d'un genre de tiare.
La petite note excentrique que l'on peut voir sont ses pieds nus, les chaussures la privant du ressenti du sol.
A son épaule pend une petite besace dans laquelle elle emporte son nécessaire.
Étant habituée aux fortes chaleurs, elle ne connait pas les basses températures de l'hiver.




Le petit monstre plumeux qui l'accompagne n'est autre qu'une chouette chevêche d'Athena trapue et un chouia grassouillette. Cette petite bestiole n'est pas plus grosse qu'un pigeon et trouve parfaitement sa place sur l'épaule de sa maitresse ou sur la tête des gens. Ses petites oreilles pointues supposent un croisement léger avec un hibou grand duc mais elle garde sa silhouette ronde de chevêche.
Son plumage est marron et crème mouchetée. Deux cercles marron entourent de grands yeux jaunes très expressifs qui entourent un petit bec pointu. Sa silhouette globale fait penser aux poupées russes et elle n'aime pas que l'on se moque d'elle à ce propos.





Description Mentale





Notre petite est plutôt de nature réservée, elle est assez curieuse mais ne s'immisce pas trop là où l'on ne veut pas. Habituée à la solitude elle est devenue extrêmement timide et ne parle pas des masses, n'aimant guère cette partie d'elle, elle essaye de s'ouvrir plus et d'aller d'avantage vers les autres mais c'est un travail long et difficile.
Même si notre petite est timide, ça ne l'empêche pas de proposer son aider aux gens avec qui elle commence à avoir de l'affinité, n'hésitant pas à proposer de partager un repas ou d'aider quelqu'un à accomplir une tâche, c'est tout simplement dans sa nature.
Vu qu'elle est aveugle, elle ne juge pas les personnes par leurs physiques et même en général, voulant apprendre plus de quelqu'un avant de juger s’il est bon ou mauvais.
Son grand côté prude fait qu'elle devient très vite mal à l'aise pour diverses raisons, rendant presque comique le personnage.


Contrairement à Aube, la petite boule de plume est très expressive et colérique, à la frontière de la jalousie. C'est sa maîtresse, son pain et son épaule ! C'est un vrai pot de colle et ne lâche sa maîtresse que rarement, elle peut lui servir de guide ou lui indiquer certaines choses, mais il ne faut pas se leurrer, ce n'est qu'une chouette, fidèle certes, mais quand même une chouette. Elle est principalement là pour tenir compagnie à Aube et ne veux plus la lâcher depuis qu'elle la sauvée.





Histoire



"- Dis, Näadja, toi, tu peux voir les choses ?
- Oui, mais toi tu fais mieux, tu les sens, ressens.."

Aube alors âgée de 8ans, assise en tailleur, sa maitresse lui brossant lentement et affectueusement ses longs cheveux argents. Les deux personnages évoluaient dans ce qui s'apparentait à une chambre que très peu meublée, mais spacieuse faite de pierre grise et de meubles blancs.

"- Verrais-je un jour ?
- il ne vaut mieux pas, tu es au-dessus de ça."

La petite féline hocha lentement la tête, elle n'avait jamais vu et ne pouvais se plaindre ou s'apitoyer, elle était née ainsi et s'en accommodait bien. Habituée à vivre de cette manière, elle arrivait à savoir sur quel sol elle marchait, la taille d'une personne ou à ne plus trébucher lorsqu'elle arrivait au pied d'un escalier, elle comprenait petit à petit le sens du mot ressentir.


Lorsqu'elle côtoyait les autres enfants, ceux-ci avaient l'habitude de tester son désavantage en lui lançant des projectiles tels qu'une pomme ou une pierre, elle se contentait d'esquiver et de garder son habituel faciès serein et noble.

"- Pourquoi me lancer une pomme mure alors que celle-ci peux servir à nourrir quelqu'un ? Dit-elle en se baissant pour la ramasser tandis que les autres enfants se demandaient comment elle faisait. -C'est vain, cessez donc de gaspiller des pommes voulez-vous ?"

Un autre jeune garçon s'exclama pierre en main " - Tu préfères peut-être que je te lance un caillou ?!"


Tous les soirs après le souper, elle rejoignait sa maîtresse dans le boudoir, il ne manquait pas un soir sans qu'elle ne lui ait lu un conte de fée, récit philosophique ou études scientifiques. Un livre cependant l'avait marquée, l'histoire de Grenouille qui, à son âge, cherchait à connaître toutes les odeurs, sa maîtresse n'avais jamais voulu lui raconter la suite, mais Aube restait focalisée sur sa période enfantine, où il s'exerçait à connaitre les odeurs de tous les objets qui l'entouraient et se dit qu'elle ferait de même. Ne pouvant voir les choses, elle se devait de les sentir.
N'ayant point la vue, ses autres sens étaient donc à un niveau conséquent pour compenser ce sacré désavantage, ses attributs félins ne faisant que grandir ces derniers, son ouïe, son odorat et ses sensations se trouvant plus que quadruplés, elle pouvait sentir l'odeur d'une pierre, voir venir un coup ou un objet avec les courants d'air et reconnaître les gens grâce à leurs odeurs. Évoluant seule, loin des lanceurs de pierres.


"- Pourquoi les autres ont-ils une mère et pas moi ?
- Ma petite Aube..Elle est morte en te donnant la vie.
- Comment était-elle ?
- Belle, comme toi, serviable, c'était quelqu'un de bien.
- J'aurais aimé la connaître.
- Tu n'es pas triste ?
- Je ne l'ai pas connue je ne peux pas l'être, j'aurais juste apprécié la connaitre.


"- Tu as 16 ans maintenant, il faut que tu apprennes à te défendre.
- Pourquoi Näadja ? Je n'aime pas me battre.
- Dans certaines circonstances, tu seras bien obligée, le monde n'est pas comme ici.
- Devrais-je partir d'ici un jour ?
- Quand tu seras prête oui."

Sa maîtresse lui apprit donc à se battre, en insistant sur l'esquive plutôt que l'attaque, elle ne lui apprit pas à blesser, mais à parer et désorienter, ses mouvements et perceptions du combat était tout autre vis-à-vis de sa non-voyance, mais elle apprit au fil d'un long entrainement tout ce dont Näadja pouvait lui transmettre.
Pendant près de quatre ans elle lui apprit aussi à se soigner avec les plantes, les reconnaître et où les trouver. L'appréhension d'Aube, quant à son départ, grandissant chaque jour.



Depuis peu, elle avait l'autorisation de sortir du domaine, entouré par les bois. Elle allait s'y balader, sans s'éloigner de trop, pour cueillir des baies.
Lors de sa promenade habituelle qui la conduisait vers un plan de mures, qu'elle pouvait sentir à des dizaines de mètres, quelque chose avait changé, un arbre avait été surement entaillé car un courant d'air passait d'un coté du chemin, elle se tourna vers cette direction et essaye d'analyser, des petits cris étranglés d'oiseaux vinrent à son oreille, une petite chouette avait été fait prisonnière dans un petit piège. à tâtons elle vint rassurer la petite chose et la libérer, il semblait qu'une de ses patte avait été endommagée par la corde lorsqu'elle se débâtait.
Aube la posa délicatement dans son panier d'osier et ne cessa de la rassurer pendant sa promenade. à son retour, elle la montra à Näadja, peinée de ne rien pouvoir faire, ses connaissances en plantes étant moindres. Elle lui appris à reconnaître les plantes à l'odorat et au toucher et comment s'en servir pour soigner le petit animal, en l'inspectant elle pu facilement deviner que c'était une petite qui avait perdu sa mère.


Les années passèrent et Aube devint adulte, il était temps pour Nadja de la laisser partir. Les adieux se firent sur le porche de la demeure, Aube, habillée de ses traditionnels habits blanc surmontés d'une longe cape à capuche de la même couleur, avait refusé pour a énième fois de passer des chaussures. Elle se tenait en face de sa très chère Nadja, le coeur serré, cette dernière resta solennelle et quelque peu froide voir distante ce qui n'aida pas notre petite lynx pour son départ..
Elle lui dit quelque mots et la laissa partir, quelques pièces dans sa sacoche, un panier en main et sa nouvelle recrue sur l'épaule.

La petite aux grandes oreilles vagabonda pendant un moment, prenant connaissance des monstres qui côtoyaient les hommes et apprenant en même temps à les éviter. Sa chouette resta avec elle et se lia d'amitié avec la petite si bien qu'elle lui donna un nom.
Entre plusieurs nuits courtes à la pleine lune et des baignades dans les ruisseaux, elle fini par trouver une petite cabane abandonnée en bordure d'une ville, ne se voyant aucunement vivre dans cet environnement, pour elle, surpeuplé, elle décida de vivre pendant un moment dans cette "bâtisse".

L'explicit narratologique

ou, L'autre coté du miroir

Cette histoire semble rose et gaie tout plein mais il en est tout autre, ci-dessus sont répertoriés les souvenirs et points de vue du personnage principale, même si ils ne sont pas racontés à la première personne. C'est un peu cette version de la vie qu'elle veux raconter ou tout simplement les choses qu'elle a pu "voir".
Et si tout cela n'était que mascarade et bourrage de crane ? Vous ne seriez pas fous de penser ainsi.
Dans quel environnement pensiez-vous que Aube a évolué ? Un orphelinat, une maison de noble, un lieu de culte ?
Vous ne seriez pas loin de la vérité si vous choisissiez la dernière solution, Nadja était une humaine d'une quarantaine d'années folle alliée qui se croyait prophète d'une nouvelle religion, une sorte de secte à but non lucratif avait émergé, rassemblant toutes les brebis galeuses et surtout douteuses qu'elle pouvait aguicher. Leurs but étant "le grand voyage vers la terre promise" pas très original certes mais, les grands classiques marchent.
Nadja n'était pas gentille et affectueuse, la mère de Aube n'était pas simplement morte, disons que Nadja l'avait un peu aidée. C'est surement pour cette raison qu'elle s'est prise de pitié pour la mignonne enfant, la faisant partir la veille de leurs "grand voyage" où ils allaient immoler la bâtisse entière.
La seule chose qu'elle semblait regretter était la mort prématurée de Sélène, se promettant à elle même de ne pas conduire sa fille au même destin, son enseignement l'occupa d'une pierre de coup, ce qui entraînait des jalousies de la part des autres marmots qui ne faisaient pas que lui lancer des pierres ou des pommes, car elle n'est ni devin nu sur-humaine, elle ne pouvait les éviter à chaque fois..
Aube croit les mensonges, et croit cette histoire, elle croit que Nadja est encore en vie et que c'était une bonne personne, ne faut-il pas, quelques fois, rester dans l'ignorance ?




You


C'est quoi ton surnom dans la vie?: Ursula la licorne :< nan sérieusement j'en ai plein/trop pour vous en donner un ~

Et ton âge?: 19 automnes !

Comment à tu connu le Forum? : Par Solinne ~

Que pense tu du Forum: Il a de l'avenir !

Le code que t'a trouver dans le réglement!
[validé par Solinne R. de Bauvaisis]





Spoiler:
avatar
Aube Lyncis

Messages : 1
Date d'inscription : 04/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aube Lyncis

Message par Elledan Tur Anion le Mar 15 Jan - 1:35

Très jolie fiche! Agréable à lire et rien à redire.

Validée !

Bienvenue parmi nous Aube =)
avatar
Elledan Tur Anion
Admin

Messages : 119
Date d'inscription : 15/04/2012
Age : 27
Localisation : Quelque part loin des autres

http://monsterhunter.goodforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum