Miyamoto, laissons la chance au ciel.

Aller en bas

Miyamoto, laissons la chance au ciel.

Message par Miyamoto Shigeru le Dim 7 Oct - 0:32








Shigeru Miyamoto






Le vrai courage consiste à dormir quand il est juste de dormir, à manger quand il est juste de manger.













    NOM : Miyamoto
    PRÉNOM : Shigeru
    SURNOM : Shogi, Shige, Chef, le "Coupe-Papier", ...
    ÂGE : 34 ans
    SEXE : Mâle
    GROUPE : Civil | Humain
    MÉTIER : Maître Forgeron en matière de Longues Épées (Nihonto)
    ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuel
    CAPACITÉ : Maître Escrimeur : Il sait manier un Katana de telle sorte d'exploiter au mieux son tranchant. Le genre de personne qui fend sans soucis une cuirasse de Wyvern alors qu'avec le même mouvement et la même arme tu réussis à l'exploser en morceaux sur les écailles.
    QUALITÉ / DÉFAUT : Qualité 1 - Grand combattant équilibré. Il manie toutes sorte de Nihonto avec une dextérité, rapidité et une agilité tout à fait correcte, la lame n'a plus de secrets pour lui.

    Qualité 2 - Chasseur de Dragons. Il faisait partie d'une élite de la Guilde de Yukumo, qui était justement spécialisé dans la chasse de Dragons Anciens. On reporte qu'il faisait partie de l'équipe qui avait vaincu un Fatalis qui menaçait une grande ville, et qu'il avait affronté un Alatreon. Pour l'Alatreon, en vérité, il chassait le Basarios en solitaire pour récupérer des composants pour sa collection de katanas personnelle, et était tombé dessus par inadvertance. Ce fut la course de sa vie, mais une fois le Alatreon reparti, il ramassa les écailles tombées et les garda comme trophée. C'est toutefois un Défenseur de Forteresses d'excellence et il a été haut gradé dans le domaine de la chasse de dragons anciens / protection de forteresses, lui et ses trois compagnons. Il arbore fièrement son équipement fait en morceaux de Lao-Shan qu'il a repoussés. On peut dire qu'il est incollable dans le domaine, et connaît le fonctionnement de toutes les armes de balistique en plus des moyens de repousser des Dragons Anciens.

    Qualité 3 - Très grand artisan. L'art de fabrication d'Épées Longues est une technique ancestrale transmise de générations en générations, et très peu d'artisans en ce monde parviennent à l'égaler. Il a également une très grande réputation, des gens traversent les mers pour commander une arme chez lui, et elles ne font jamais défaut à leur porteur.

    Défaut 1 - Flemmard et un peu beaucoup alcoolique. Shigeru passe son temps à manger dans le restaurant de son pote Tetsuya pas loin de chez lui et à se balader. Cette flemme est due au fait que ça le dégoûte de créer des armes pour des bandits qui les utiliseront pour piller. Car peu de personnes raisonnables et fortunées se procurent de tels katanas qui ont une si mauvaise réputation.

    Défaut 2 - Il a eu une blessure de guerre à la jambe qui l'empêche de se surmener. Son jeu de jambe est rapidement moins bon, et il ne peut se battre trop longtemps sans ressentir une douleur qui l'empêche d'être efficace très vite au combat. Il reste néanmoins très bon, mais est vite limité. C'est à cause de ça qu'il n'a plus le droit de faire des quêtes de chasse de haut niveau, car il doit se préserver en tant qu'unique forgeron de la famille Miyamoto.

    Défaut 3 - La concurrence ne l'aime pas. On lui envoie des assassins ou on l'empêche d'obtenir des fournitures pour sa forge. De plus, il galère à trouver un successeur qui viendra à sa porte dire "Teach me master !", ou une femme qui lui en donnera un, à cause de son caractère. Le fait qu'il soit le dernier des Miyamoto est problématique.

    ARMES : Longue Épée. En général, il se bat avec wakizashi + tachi, bien qu'il utilise en général qu'un seul katana. Lorsqu'il était chasseur, il se battait toujours avec des Épées Longues spécialisées pour la chasse de monstre. Son arme fétiche fut sa Dragonépée Brasier qu'il a longuement utilisé lorsqu'il chassait le Dragon. Elle est en ce moment accrochée à un mur de sa forge, et il la regarde souvent avec nostalgie.

    INVENTAIRE :

    - Ses économies.
    - Une forge et tout l'équipement nécessaire qui va avec.
    - Son armure de Lao-Shan.
    - Des kimonos, hakamas, vêtements de luxe, etc.








Description Physique



   

      


Miyamoto a quand même une carrure de guerrier. Il mesure plus d'un mètre 85 et est taillé comme un guerrier. Certes il n'a pas le physique d'un monstre en puissance, mais cette carrure lui permet de conserver une agilité et une certaine puissance qui font justement sa force. Il a des cheveux noirs assez longs, qui tombent sur ses épaules, et qu'il laisse sans les coiffer pour avoir un air barbare. Toutefois, en civil il les tire en arrière et en fait une queue de cheval ou un chignon et deux baguettes. Lorsqu'il portait son armure de Lao-Shan il en faisait un chonmage. Il a un visage très dur et des yeux noirs, ce qui attise la terreur chez ses ennemis sur un champ de bataille. Il reste toutefois très expressif, même si en ce moment il a un physique un peu plus ... négligé parce qu'il est flemmard.

En temps normal, il se vêt d'un kimono blanc ou noir, exhibant souvent son corps d'Apollon, et quand il sort il a toujours son katana à sa taille. Son katana est finement ouvragé. Le saya est d'un noir luisant de magnolia, et le tsuka noir au ruban rouge. Katana forgé par son feu père, et il y tient. Il ne dégaine jamais, et lorsqu'il y a une rixe, il se bat avec l'arme toujours dans son fourreau, histoire de faire peur sans blesser. Il reste toutefois très négligé dans ses manières, bien qu'avant il avait le profil d'un soldat inébranlable. Il a un tatouage représentant un yokaï étrange et un dragon semblable à un Fatalis qui lui prend une certaine partie du dos. Ce tatouage est un emblème de la famille Miyamoto et il est l'unique personne à savoir le tatouer et à le porter.

Son armure Lao-Shan est grise au lieu de bleue, et le maedate du kabuto représente une demi-lune symétrique. Initialement. La partie droite a été brisée et il ne reste plus qu'un quart de lune. Quant à sa Dragonépée, elle est pareille que les autres, bien qu'elle a terni à cause d'une utilisation sur une longue durée. Elle est donc également grise.

Il a également chez lui des vêtements de luxe qu'il n'a porté qu'une seule fois le plus souvent, et qu'il ne met jamais. Avec les moyens qu'il avait après avoir reçu sa démission de chasse, il aurait pu porter des vêtements de luxe et vivre parmi l'élite, mais il a préféré retourner au source et suivre la trace de ses ancêtres : faire des katanas pour les gens capables de les payer, tout en restant un membre du peuple, que ça marche, ou non. C'est pourquoi il s'habille avec des kimonos normaux et qu'il habite dans un endroit pas très favorisé.

On peut souvent le voir avec une bouteille de sake à la main et son katana dans l'autre, notamment le soir après deux heures du matin. Et là il est encore plus négligé que la journée. Et il a l'air plus sympathique aussi. Même si c'est un gars cool et plaisantin.

Photo nostalgie, c'était le jour où il a été déclaré officiellement comme un Maître de Longues Épées : http://image.noelshack.com/fichiers/2012/40/1349561876-samurai-by-lubliner.jpg

Maintenant il ressemble plus à ça : http://image.noelshack.com/fichiers/2012/40/1349561981-the-host-sleeping.jpg




Description Mentale



   

      


C'est un bon petit gars. Il a sensiblement changé depuis qu'il n'est plus chasseur, il faut dire. Avant, il était un homme bon et loyal en plus d'être très sérieux au travail. Il chassait pour son honneur et son gagne-pain, et ne dérogeait pas aux règles du Bushido. L'honneur, ne jamais abandonner, tout ça ... Bon, contre certain monstres, la technique du rebrousse-chemin (inventée par un chevalier du nom de Perceval) n'est pas considéré comme de la lâcheté, mais plutôt comme une "victoire alternative". Car à partir du moment où nos proches sont sauvés, tout va bien. C'est ainsi qu'il fonctionnait. C'était toutefois un homme qui savait rire quand il fallait et pleurer quand il le fallait. Bon vivant, quelque peu excentrique, il savait fêter après la rentrée de chasse. En plus de ça, il savait motiver ses camarades grâce à son charisme et sa prestance. Il trouvait les bons mots pour motiver et tout le monde se sentait invisible. Pour tout dire, il prenait rapidement la tête du groupe. C'était également le dernier pilier. On savait que tant qu'il était debout, rien ne pouvait arriver au groupe.

De plus, il était également un fin stratège, et un homme de connaissances. Les Dragons n'avaient jamais beaucoup de secrets pour lui, et il gérait même quand il combattait pour la première fois car il apprenait beaucoup avant de partir à la chasse. Il planifiait et était très méthodique dans ses actions, paradoxalement, car sur le terrain il agissait comme un barbare ... qui réfléchit. Il était également très altruiste. Il ne se faisait jamais avoir malgré le fait qu'on pouvait lui demander des avances sur tout, et c'était un ami sur qui on pouvait compter sans aucune crainte d'être trahi. Des épaules sur qui se reposer lorsque les notre ne marchent plus ! Un homme qui gère toutes les situations, qui est modeste et altruiste. Un cas rare, mais il a été élevé comme ça. Par contre, bien que son père ait fait de lui un homme responsable, il ne l'appréciait pas vraiment, car celui-ci voulait qu'il reprenne la forge familiale plutôt que de risquer sa vie à devenir Chasseur. Depuis tout petit, Shigeru aimait les dragons et il a préféré choisir cette voie-là.

Après l'accident, on va dire qu'il a un peu changé. Plus démotivé, sa confiance en soi quasi légendaire a disparu. Il se considère comme un raté et regrette de ne pas avoir écouté son père. Bien qu'en soi, rien d'autre n'a changé, il a perdu beaucoup de sa vigueur, et essaie de faire de son mieux pour se rattraper et tenter de se racheter un honneur en plus de vouloir, à long terme, trouver un successeur pour la forge. Ne plus pouvoir chasser le démotive également grandement, et il regrette ses années où il partait à l'aventure et faisait le tour du monde pour chasser de la bestiole. Là, ses journées se résument à forger, se maintenir en forme, et se plaindre au restaurant de son ami Tetsuya tout en mangeant des nouilles piquantes qui arrachent la gueule (hihi) et en se saoulant au sake. Il est tombé dans l'oubli d'un point de vue de chasse, et quand il voit les nouvelles tapettes qui chassent la Lunastra avec leurs pièges, bombes flash et petites épées de peur de se blesser, il se dit que si un Navaldeus attaquerait la ville, au bout de deux jours de siège il ne resterait plus qu'un vieux samouraï unijambiste qui tiendrait le front. Sa phrase fétiche est "De mon temps ...", car il en est nostalgique. Il reste toutefois un homme qu'on respecte et qu'on consulte en matière de chasse de Dragons, et malgré que les temps sont creux, il reste un homme très occupé.

C'est un homme également très dépensier qui dilapide ses salaires en nourriture et alcool. Il est évident qu'après l'erreur qu'il a commise (ne pas réussir à protéger ses alliés), lui parler de Bushido le débecte fortement, car il sait qu'il a failli, mais ne sait pas s'il doit continuer à l'appliquer ou pas. Et quitte à faire une erreur, seul la mort pourrait le forcer à la réparer. Il aurait du faire seppuku depuis longtemps mais n'en a pas eu le courage, et a préféré vivre en lâche. C'est pourquoi il a décidé de laisser tomber, bien que ces règles sont fortement ancrées dans son esprit, et que tôt ou tard il se reprendra. S'il en trouve la motivation.

Il a un groupe d'amis assez restreint avec qui il s'entend bien, notamment Tetsuya qui était son Lancier et qui a survécu avec lui à l'accident. Celui-ci a ouvert un restaurant qui gagne plutôt bien, et il voit chaque jour la descente infernale de son chef de groupe et idole qui passe son temps à déprimer au bar, ou presque. Il le considère toujours comme son supérieur, car il pensait que Shigeru l'était en tous points, bien que celui-ci détestait au plus haut point qu'on le nomme de manière à sous-entendre qu'on est au-dessous de lui. Il n'y a rien au-dessus d'eux ci ce n'est que son "Shogun", celui qui supervisait la chasse des Dragons, le chef légitime de la Guilde de Yukumo (bien qu'il était trop vieux pour chasser du Dragon, mais il lui a appris beaucoup de choses sur le sujet).

Il faut toutefois noter que Miyamoto est un adroit joueur de Shogi, et de nombreux tournois se déroulent dans le restaurant lui-même, tournois qui sont très souvent gagnés par Miyamoto bien qu'il n'est jamais rare qu'on le batte vraiment. C'est d'ailleurs lui qui a popularisé ce jeu dans tout Dipan. Et c'est son père qui lui a appris à jouer. C'est également un grand amateur de Kabuki et de Nô (il fait une collection de masques Nô) depuis son plus jeune âge, mais est un passionné de théâtre et ne rate aucun spectacle. Petite annonce : "Recherche jolie demoiselle susceptible de m'apprendre à jouer du shamisen. Grassement payé !"





Histoire



Lorsque Shigeru naquit, sa mère mourut en même temps. Non, il n'était pas né avec son katana, mais presque. Il fut alors élevé par son père qui lui apprit le Bushido et à forger avec la Forge des familles, et faire de magnifiques katanas. Pour que son fils ne devienne pas une loque, il lui apprit à les utiliser. Shigeru admirait son père aux multiples talents et qu'il considérait comme son maître. Déjà jeune, il s'intéressais au Dragons Anciens, et lorsqu'il voyait des chasseurs rentrer de chasse il se disait que si toute sa vie il allait devoir fabriquer des katanas et taper sur des cibles en bois, ça allait être ennuyant.

C'est pourquoi, à l'âge de 17 ans il décida de laisser la forge de côté, et de partir à la chasse ! Il chassa des wyverns normaux, mais ceux-ci n'étaient pas assez amusants pour lui. Lorsqu'il eut le niveau de combattre de vrais Dragons Anciens, il fulgura, et finit par être remarqué par la Guilde de Yukumo qui le recruta en dépit de son jeune âge et de son inexpérience pour combattre des Wyvern. Mais il n'en avait qu'à faire, les Wyverns c'est des animaux comme des autres. Et même si les Dragons Anciens étaient pratiquement intuables, les repousser et les blesser gravement était une victoire pour n'importe quel chasseur de Dragons. Il rejoint ainsi un groupe (ils sont par groupe de quatre, c'est comme ça) de chasseurs composés d'une jolie archère, de son nouvel ami le lancier Tetsuya qui était lui aussi un jeune chasseur de dragon, et d'un marteleur plus vieux que tous mais balaise.

Et là ... Ils enchaînèrent les quêtes et montèrent rapidement de rang. A l'âge de 24 ans, il put combattre son premier Lao-Shan. C'était une quête de très grande importance, car ce Lao-Shan attaquait une forteresse importante, et les meilleurs Chasseurs des quatre coins du monde s'étaient réunis pour repousser cette bête légendaire. A vrai dire, Shigeru n'avait pas fait grand-chose d'épique, mais par la symbolique, c'était lui qui avait activé les Pieux Tueurs de Dragons et qui avait réussi à repousser le Dragon.

A vrai dire, comme c'était un jeune chasseur et que c'était son premier Lao, on lui avait pas demandé grand-chose si ce n'était que de tirer à l'arbalète et passer des munitions aux vrais chasseurs. Il rejoint le champ de bataille vingt minutes avant la fin, et marcha sur les cadavres des grands pour l'attaquer au katana. Pris d'un besoin pressant d'uriner, il retournera dans le fort et vit que la personne chargée d'activer les Pieux avait pris feu avec la poudre à canon, c'est pourquoi il décida d'aller les activer lui-même et c'est ainsi qu'il devint un héros et que son groupe soit reconnu.

Il apprit plus tard que sa forge avait été saccagée et que son père était mort en la défendant. Fichus bandits. Ce fut un choc, mais il finit par s'en remettre. La forge resta à l'abandon ensuite.

Trois ans plus tard, il passa ses examens et devint un Maître de Longues Épées. Il continua à chasser des dragons, repoussa encore deux Lao, et rencontra l'Alatreon. A l'âge de 30 ans, il fut choisi, ainsi que la crème des Chasseurs de Dragon, pour repousser un Fatalis qui avait établi son habitat trop près d'une ville. Personne ne combattait les Fatalis, et en général on évacuait les gens et on laissait tout cramer derrière soi, car ces créatures ne sont pas réputées pour être gentilles et adorables (contrairement à une certaine S.). Ce fut un combat épique, et les plus grands chasseurs tombèrent sous les crocs et les flammes de ce monstre. Alors que son ami le Marteleur se jetait sur la gueule du monstre pour lui refaire la face au marteau, il se prit une boule de feu et mourut en hurlant comme un damné. A la fin, le Fatalis finit par être repoussé (quoiqu'il en avait marre alors il s'est cassé), mais ce n'était pas avec joie qu'ils fêtèrent cet haut-fait. C'était à partir de là que l'honorable Chasseur de Dragon commença à perdre de la motivation. Toutes ces années passées ...

Quelques mois plus tard, un Kushala Daora tout à fait normal se montra plus méchant que prévu et cryogénisa vive l'archère qui pensait être à l'abri sur son perchoir. Le Dragon fut toutefois repoussé, mais les deux chasseurs se perdirent dans la montagne, et tombèrent sur un Deviljho. Encore sous le choc de la mort de sa camarade, affaibli par le froid et la fatigue, le Samourai se jeta sur le Deviljho et, et, et ...

Peu importe, il se réveilla au village, dans un endroit sûr, mais grièvement blessé à la jambe. Ils furent sauvés in extremis par des chasseurs qui passaient à côté, et sans l'aide de son ami Tetsuya il serait probablement mort. Là il commença à s'en vouloir d'avoir agi comme un gamin, et se mit à imaginer que tout cela était sa faute et commença à déprimer.

N'ayant plus le droit de chasser à cause de sa blessure, il rejoint sa forge à Dipan avec ses médailles et trophées de chasse. Il reprit l'activité de son feu père, avec toute la désolation du monde, et reçut une quantité de commissions. C'était indéniable : le savoir-faire des Miyamoto était héréditaire. Mais le Samourai était au bout du rouleau. Tetsuya racheta un restaurant traditionnel au bord de la faillite pas loin de la forge, car chasser sans son idole ne serait jamais aussi excitant qu'avec. Le restaurant finit par remarcher grâce à sa réputation de chasseur, et des chasseurs viennent spécialement s'arrêter dans cette ville pour manger et passer la nuit ici après avoir écouté une histoire épique racontée par Shigeru lui-même.

Ils continuèrent ainsi à vivre dans la nostalgie. L'avenir ne sera pas aussi sombre !






You


C'est quoi ton surnom dans la vie?: Voir "Et ton âge ?"

Et ton âge?: J'ai tout dit !

Comment à tu connu le Forum? : C'est Reiko qui m'a montré !

Que pense tu du Forum: Voir "Et ton âge"

Le code que t'a trouver dans le réglement![validé par Solinne R. de Bauvaisis]



avatar
Miyamoto Shigeru

Messages : 7
Date d'inscription : 02/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miyamoto, laissons la chance au ciel.

Message par Invité le Mer 5 Déc - 14:09

Tu aurais du nous envoyer un petit mp pour nous signaler que tu attendais ^^
Pour moi tout est bon, très bonne fiche très plaisante à lire et je t'avoue que ça donne envie de Rp avec toi ~
(la photo barrée m'a bien fait rire ! XD)

Donc voila, je te souhaite la bienvenue à toi et ton "vieux" chasseur !
(si tu as des demande pour une maison ou même la forge fais nous le savoir)

Je me permettrais juste d'ajouter son nom de famille dans ton pseudo, j'attend un mp qui me dise que tu es au courant
que tu ne sois pas surpris en te connectant x)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum