Sona le zéro

Aller en bas

Sona le zéro

Message par Sona Zéro le Mer 18 Juil - 0:29








[Sona Zéro]






[Je... heu... non, rien...]












    NOM : [Zéro]
    PRÉNOM : [Sona]
    SURNOM :[Sona le zéro]
    ÂGE :[18 ans]
    SEXE : [Mâle]
    GROUPE : [Humain]
    MÉTIER : [Rien qui ne lui rapporte de l'argent actuellement]
    ORIENTATION SEXUELLE : [Ne s'est pas vraiment posé la question]
    CAPACITÉ : [Oeil Parfait : Vision cinétique, évaluation des distances et analyse de l'environnement supérieur à la normale. Portée de vision et sensibilité à la luminosité équivalente à celle d'un humain standard.]
    QUALITÉ / DÉFAUT :
    [- Mémoire photographique / A le mal des transports aériens et maritimes
    - Très rapide à la course / Se fatigue vite pour tout autre forme d'effort physique
    - Excelle dans le bricolage des petits mécanismes / A peur du feu ]
    ARMES : [Un vieux modèle de Fusil-arbalète Léger est la seule arme qu'il maîtrise parfaitement à l'heure actuelle. Cette antiquité nécessite cependant un rechargement manuel laissant un temps mort de six secondes entre chaque tir. Les calibres plus Lourd des Fusils-arbalètes restent hors de sa portée à cause du poids et recul de ces armes. La deuxième arme dont le maniement n'a plus de secret pour lui est la Fronde. Rarement létale, sa courte portée et sa facilité d'utilisation lui permet cependant de ne pas être sans défense entre deux tirs de Fusil-arbalète. ]
    INVENTAIRE : [Il porte une tunique beige et un pardessus à capuche usé, d'une teinte verte foncée, allant de paire avec un pantalon en toile du même ton, ainsi qu'une paire de chaussure en cuir aux pieds. Une ceinture munie de deux petites sacoches contenant des munitions, standards pour celle de droite, aveuglantes pour la gauche. Un petit sac marron rapiécé au possible qu'il porte en bandoulière contient une fronde, quelques bandages, diverses herbes, de la viande et du poisson séché, ainsi qu'une demi douzaine de munition explosive qu'il conserve précieusement dans une petite boîte en bois. Une petite bourse de cuir pend également à sa ceinture mais n'est point remplie d'or, seulement de cailloux, munitions pour sa fronde s'élevant au nombre de vingt.
    Il transporte également un vieux livre et une plume, ainsi qu'un petit bocal d'encre dans son sac. ]






Description physique





["T'es sûr que t'es majeur ?" C'est la question qui revient le plus souvent lorsqu'il donne son âge. Car il fait jeune, très jeune même, enfin pas un ado pré-pubère non plus mais facilement un à deux ans de moins, ce qui fait "très jeune" quand on se dit d'avoir la majorité.
Il culmine à un bon mètre soixante-dix les bons jours, mince, avec une musculature discrète voir absente. Son physique menu et son visage doux lui a, en de rare occasion, valut d'être confondu avec une fille, peut être était ce également à cause de sa fine bouche, de son nez légèrement pointu ou de ses grands yeux bleus, ou peut être un peu de tout ça en fait.
Ses cheveux blond ne connaissent ni Dieu, ni maître, ni peigne. Il a beau se coiffer et s'enduire de lotion collante, si des mèches rebelles décident de pointer tels des cornes de Kelbi, elles pointeront fièrement quoi qu'il advienne. Heureusement la plupart du temps, ces mèches là ne se mettent pas devant ses yeux.
Ces deux grands yeux d'un bleu pâle de ciel d'hiver ne se prive d'ailleurs jamais d'observer tout ce qui les entoure. Ils ne vous sondent pas, ni ne devinent vos intentions, il vous regarde toute bêtement, vous détaillant des pieds à la tête, parfois furtivement, parfois avec insistance mais sans aucune autre motivation que la curiosité.
Il est ambidextre mais il se sert plus souvent de sa main droite à laquelle il porte toujours un gant en cuir simple.

Sa seule véritable protection est une vieille armure matelassé qui a fait plus que son temps, reprise et recousue de partout, il ne l'enfile que si la situation l'exige, ce qui n'a jamais été le cas jusqu'à maintenant. ]




Description Mentale






[De nature soumise, timide et introverti, il fait pourtant des efforts au quotidien pour changer.
Il tourne toujours ses phrases plusieurs fois dans sa tête avant de les prononcer, ce qui explique pourquoi il hésite souvent dès qu'il ouvre la bouche.
Trop naïf pour son âge et sans aucuns préjugés, il part du principe que tout le monde est gentil même ceux qui arbore un air intimidant jusqu'à ce qu'il puisse se faire lui même une opinion.
Sa curiosité prend cependant parfois le dessus sur sa timidité et il n'est pas rare qu'il se montre plus spontané en présence des personnes avec qui il se sent bien.
Plutôt craintif de par la force des choses, il est d'avantage à l'aise quand il n'est pas le centre d'attention, même s'il essaie parfois de se mettre maladroitement en avant sur les conseils de certains de ses proches.
Dans une confrontation il s'écrase vite, il ne cherche jamais les ennuis, c'est généralement eux qui le trouve, quand bien même cela arrive, il sera le premier à donner raison à l'autre et s'excuser même s'il sait qu'il n'a pas tort.
Un peu maniaque sur les bords, il aime l'ordre et ne peux s'empêcher de noter et cataloguer tout et n'importe quoi dans le livre qu'il trimbale toujours dans son sac, et ce même s'il n'oubli jamais rien. Malgré cela, le désordre des autres ne le dérange absolument pas.
Il a un manque total de confiance en lui et ses capacités.]





Histoire



["So-na le zé-ro, So-na le zé-ro, il sait rien faireuh, à part s'essuyer le derrièreuh !"
C'était la comptine de l'orphelinat où Sona a passé son enfance. Tête de turc, tête à claque, son enfance n'a pas été des plus tendre, les brimades et mauvais tours étant le quotidien de cet enfant bon à rien, ou mauvais en tout c'est selon.
Il n'avait déjà pas beaucoup confiance en lui et ce devint pire lorsqu'il devint le souffre douleur des petites brutes de son entourage. Ce n'est pas faute d'avoir essayer de leur résister au début mais ses bourreaux eurent vite fait de tuer dans l'oeuf la plus petite envie de rébellion.

En réalité il n'était pas si mauvais que ça.
Si des experts avaient pu l'examiner, ils auraient pu conclure que Sona possédait l'"Oeil Parfait", mais comme personne ne l'a jamais examiné, on a juste conclut qu'il avait une "bonne vue".
Tout ce qu'il voyait, le moindre détail, s'imprimait de façon indélébile dans sa tête ce qui lui donnait une prédisposition naturelle à apprendre et copier les autres.
Mais à être trop doué, on s'attire souvent la jalousie d'autrui, ce qui arriva.
Il ne l'accepta pas au début mais chacune de ses tentatives se soldait par des représailles toujours plus violente.
S'il esquivait les coups, on le tenait pour le frapper, s'il allait se plaindre, on le forçait à manger des trucs dégoûtant, et la seule fois où il riposta d'un jet de cailloux en pleine tête du chef des caïds, la correction qui s'ensuivit réduisit à néant toute volonté d'insoumission.

Depuis lors, il devint le sujet de moquerie des enfants, ainsi que leur larbin et leur bouc émissaire.
C'est peut être d'ailleurs grâce à cela qu'il devint très endurant et rapide à la course à pied, quand on se retrouve régulièrement avec de la viande séché dans le pantalon et une meute de chien affamé aux basques, on ne peut que s'améliorer pour ne pas se faire croquer.

Ce quotidien d'humiliation aurait pu aisément effriter la raison de ce petit garçon déjà chétif de nature, mais c'était sans compter sur la bienveillance d'une seule et unique personne ; sa grande soeur Alissiya.
Il l'appelait affectueusement "sa grande soeur bizarre" parce que c'est vrai qu'elle était bizarre.
Quand elle parlait, elle insistait toujours sur ses "s" comme si elle les sifflait, tout le monde semblait trouver ça normal mais lui avait découvert autre chose, notamment grâce à ses yeux qui capte le moindre détail. C'était dans sa façon de se déplacer, de se mouvoir différemment des autres, de ses vêtements qui ne se collaient pas de la même façon sur sa peau, et ce petit tic qui faisait qu'elle gardait toujours la bouche entrouverte se servant d'avantage de celle ci que de son nez pour respirer, tout ces petits détails qui la rendait bizarre mais uniquement à ses yeux.
Quand il lui posa la question, Alissiya lui montra ce que personne ne savait à son sujet.

C'était une nuit, ils avaient fait le mur pour se rendre dans la "cabane hanté" situé au fond du domaine et qui n'avait de hanté que le craquement des planches vermoulues par les années.
Alissiya retira ses vêtements pour lui montrer que de son bas ventre jusqu'à l'encolure de son cou, et même tout son dos, était entièrement recouvert d'écaille. Des petites écailles en forme de losange, qui luisaient dans la lumière d'un rayon de clair de lune qui avait réussi à filtrer à travers le bois moisis du toit.
Et si elle gardait la bouche toujours un peu ouverte c'était parce qu'elle "sentait" avec sa langue, sa langue qui était d'ailleurs fendue en deux au bout.
Il lui posa moult questions, comment, pourquoi, mais tout ce qu'elle lui répondit fut un "c'est comme ça." énigmatique accompagné d'un sourire affectueux.
Il est d'ailleurs le seul à connaître son secret, et elle lui fit promettre de ne le révéler à personne de l'orphelinat.
En retour Sona était devenu son "petit frère d'humain", surnom dont il n'a jamais compris la signification.

Alissiya était de six ans son aîné et quitta l'orphelinat dès ses seize ans pour devenir "Chasseuse", son départ laissa un grand vide dans la vie du garçon mais fort heureusement, elle ne manquait pas une occasion de revenir lui rendre visite et passer une nuit ou deux avec lui dans la cabane hanté, sous couvert du secret bien évidemment, où elle pouvait lui raconter sa vie d'aventure tandis que Sona l'écoutait la tête posé sur son ventre nu alors qu'elle lui caressait les cheveux, petit rituel tendre qu'ils avaient adopté naturellement depuis cette fameuse nuit.

Puis un jour, Alissiya n'est plus revenue.
Pour découvrir ce qu'il était advenu de sa grande soeur, Sona prit une décision qui lui attira encore d'avantage de moquerie jusqu'à sa majorité : Il allait devenir Chasseur lui aussi.

Le peu qu'il possède lui furent offert par les adultes qui furent sa famille à l'orphelinat, un vieux sac qui sentait encore les légumes de saison de la part d'André le jardinier, une ceinture à sacoche par Papy George le vieux cuisinier, et l'antique Fusil-arbalète -qu'il a lui même remit en état de marche- qui trônait au dessus de la grande cheminée et dont la rumeur disait qu'il avait appartenu au fondateur de l'orphelinat il y a très longtemps, des mains de Maman Jacinthe, l'actuelle directrice.


Voilà à peine quelques mois que Sona à quitté sa "maison" et est devenu Chasseur certifié.
Avec un palmarès quasi inexistant, il a adopté le surnom qu'on lui avait octroyé en guise de patronyme et parcourt les routes pour découvrir le monde et essayer par la même occasion de retrouver sa soeur.]






You


C'est quoi ton surnom dans la vie?: Baka

Et ton âge?: Au dessus de la majorité, heureusement comme Sona je ne fais pas mon âge :3

Comment à tu connu le Forum? : Par le fondateur du forum Razz

Que pense tu du Forum: Mwooooooh, que c'est joliiiiiiii ! *o*

Le code que t'a trouver dans le réglement!
[Validé par Elledan]



avatar
Sona Zéro

Messages : 37
Date d'inscription : 15/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sona le zéro

Message par Elledan Tur Anion le Ven 20 Juil - 16:59

Allez hop, Validé petit Sona!

Puisse les Wyverns t'épargner, et les assassins te mettre de coté !

Amuse toi bien dans Monster Hunter
avatar
Elledan Tur Anion
Admin

Messages : 119
Date d'inscription : 15/04/2012
Age : 27
Localisation : Quelque part loin des autres

http://monsterhunter.goodforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum